Ces gens qui oeuvrent pour nous !

 

 

 denigrer.png

 

Les médisants, ces gens qui nous dénigrent à longueur de journée, ces gens qui tiennent à notre égard des propos malveillants, des méchancetés, des mauvaises paroles ou des critiques même apparemment bénignes, ces gens qui nous évoquent à notre insu et dévoilent tous nos défauts et toutes nos imperfections physiques ou morales et tous propos nous concernant et que nous répugnons entendre les autres en parler, ne sont en réalité que des gens qui nous « veulent du bien », des gens qui œuvrent leurs journées durant  pour en fin de compte nous donner toutes leurs bonnes actions (hassanates) et nous les offrent malgré eux, sur « des plats d’argent » et pire encore, ils nous purifient en « reprenant tous nos péchés » pour ensuite les remettre sur leurs comptes et ce, sans qu’ils puissent s’en rendre compte.

 

 

Quel acte de bienfaisance ! Quelle preuve d’amour ! Existe-il des gens de cette catégorie, des gens qui éprouvent à l’égard d’autrui un tel sentiment, un intérêt aussi grand que celui-ci ? A mon vis, Oui, ils existent et ils sont nombreux malheureusement!Un comportement à peine croyable ! Imaginons un instant un homme qui bosse tout un mois et à la fin, il vient le plus simplement du monde et vous offre l’intégralité de son salaire, la totalité du fruit de son œuvre, mieux encore, ce malheureux va encore plus loin dans ce grand et incroyable élan de « bonté et de générosité », il allège notre poids,  nous décharge de toutes nos dettes ( nos péchés) et les inscrit  tout simplement sur son propre compte… !!

 

 

Un comportement incroyable, un comportement qui sort largement du cadre de la raison et du bon sens. Préférer autrui au détriment de sa propre personne de la sorte, un acte insensé et digne du comportement d’un grand écervelé.

 

Oui mes chers frères, ce comportement et cette attitude est aussi vraie que vous et moi, malheureusement un comportement que beaucoup de nos frères musulmans vivent quotidiennement et sans qu’ils s’en rendent compte, sans qu’ils puissent lui accorder aucun intérêt, aucune attention. Un comportement qui fait partie du quotidien de notre vie, une attitude qui désormais est rentrée dans nos mœurs, une attitude ancrée dans notre vie sociale de tous les jours.

 

 

Ce comportement est devenu un plaisir pour beaucoup d’entre-nous . Certains d’entre-nous ne peuvent pas apprécier le goût et le plaisir au cours de leurs conversations, sans pour autant évoquer X ou Y particulièrement dans le mal. Cela et pour certains d’entre-nous est devenu l’objet principal de nos discussion partout où l’on soit, dans la rue, dans les cafés, au travail, à la maison, à tel point que certains n’arrivent pas à discuter et converger sans évoquer untel ou untel !

 

 

La médisance (El-ghiba) dans notre religion est considérée parmi les grands péchés. La médisance n’est pas un péché entre Dieu et l’homme, mais un péché qui concerne l’atteinte des droits d’autrui , donc il ne suffit pas au pécheur seulement de regretter , d’implorer le pardon d’Allah, se repentir et espérer l’absolution de ce grave péché . Dans les cas de ce genre de péchés, il faudrait essentiellement réparer .Aller voir la personne victime du dénigrement et lui demander son pardon, une chose qui généralement n’est pas commode surtout pour quelqu’un trop porté sur ce genre péché, en particulier chez les femmes.

 

Sincèrement trouvez- vous cela pratique, que chaque fois que quelqu’un fasse le péché de la médisance aille voir la victime et lui demander tout simplement pardon… !! Selon nos savants et dans le cas où le médisant n’est pas en mesure d’aller affronter la personne en cause et lui demander son pardon, qu’il implore la clémence d’Allah de pardonner les péchés de la victime de médisance et de la couvrir de sa large miséricorde et surtout d’éviter de ne plus recourir à ce genre de péché majeur et n’invoquer désormais la victime que dans le bien .

 

Voyant maintenant ce que nous enseigne notre religion, à travers le saint Coran et certains hadiths du Prophète Mohammed (sala Allah alayhi wa salam) au sujet de ce péché majeur Allah (exalté soit-Il) nous avertit :« Ne vous médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? [Assurément non], vous en auriez horreur. Et craignez Allah… »  [Sourate Les Appartements ; verset 12].

 

Ce que nous apprend également notre Prophète (Sala Allah alayhi wa salam) à propos de  ce grand péché de la médisance :?.

 

Abou Horayara(qu’Allah Agrée)  nous rapporte que le Prophète(Sala Allah alayhi wa salam)    a dit : ” Savez-vous qui est le « Mouflis » [c’est a dire le pauvre, celui qui a absolument tout perdu] de ma communauté ?

 

 

Ils dirent : ” le « Moufliss » parmi nous est celui qui a perdu ces biens et son argent .”Il dit(Sala Allah alayhi wa salam)  ” Le pauvre de ma communauté est celui qui viendra le jour de la résurrection ayant  fait la prière, ayant observé le jeûne, s’étant acquitté de son aumône  légale(  zakat  ), mais qui vient néanmoins après avoir insulté celui-ci, frappé celui-là, accusé un autre de  dévergondage, usurpé les biens de l’autre, et en  ayant  répandu le  sang d’untel. On répartit donc ses bonnes  actions entre les victimes, et si ces bonnes actions sont insuffisantes et n’arrivent pas à   l’acquittement des dettes, il reprend les péchés de ses victimes après quoi il sera jeté en enfer.(Par Muslim).

 

D’ après Abou Bakrah (  qu’Allah Agrée) le messager d’ Allah (  Sala Allah alayhi wa salam  ) a dit lors du discours qu’ il prononça le jour du grand sacrifice à Mina, à l’ occasion du pèlerinage d’ adieu: «  Certes, votre sang, vos biens, et votre honneur son sacrés pour vous, tout comme est sacré pour vous ce jour, ce mois et cette contrée. »

(Authentique) : el Bukhâry (105) Muslim (1679)

 

D’ après Anas ibn Malik (   qu’Allah Agrée) le messager d’ Allah (   Salla Allah alayhi wa salam  ) a dit: Lors de mon ascension aux cieux, je suis passé devant un groupe de gens qui avaient des ongles en cuivre avec lesquels ils se déchiraient le visage et la poitrine. J’ai dit: Qui sont ces gens ô Gabriel?  Il m’a répondu: Ce sont ceux qui mangent la chair des autres et qui portent atteinte à leur honneur. (Authentique) : Abou Dawud (4878) Ahmed, Sahiha (533).

 

 

Abdullah Mokhtary

« Anciens sujets Nouveaux sujets »

Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 879 articles | blog Gratuit | Abus?